Accueil

Vidéo et texte de présentation

Derniers articles

L’eau, un bien commun vital

Sur le vif…

Financer des projets et contribuer au fonctionnement de LACIM

Consultez notre Infolettre #8

L’eau, un bien commun vital


L’eau n’est pas nécessaire à la vie, elle est la vie….
….Antoine de Saint-Exupéry…….


Autant de proverbes et citations qui nous rappellent l’importance
de l’eau, plus flagrante encore pour les populations des pays en
manque de développement. L’ONU en a fait le sixième Objectif
de Développement Durable, ou ODD, essentiellement pour la
recherche d’une eau propre et saine, mais si l’on prenait en compte
uniquement l’importance de l’eau pour toute forme de vie, cela
devrait être l’ODD numéro un.

Nous avons voulu ce numéro de LACIM Infos sur le thème de
l’hydraulique qui regroupe en fait l’eau propre et l’assainissement.
Vous y trouverez, pour chaque pays d’intervention, des informations
sur tous les problèmes rencontrés et sur les actions menées et les
projets développés par LACIM pour y remédier et pour satisfaire
aux besoins des populations des villages auxquels nous apportons
notre aide.
Yves GAUCHER, Président

Accéder au N°39 :LACIM INFOS

https://www.lacim.fr/wp-content/uploads/2022/06/Lacim-info-39-mise-en-ligne-BD.pdf

 

Sur le vif…

Yves Gaucher ( Président de notre association), nous fait partager sa rencontre avec une caravane de l’AÏr à Teghazar au Niger.

Financer des projets et contribuer au fonctionnement de LACIM

Les comités nous font part de leurs expériences, de leurs réussites….

Dans cette rubrique, des idées à reprendre et à partager sans modération.

 

                                   EXPO VENTE

ARTISANATS D’UN COIN DE L’INDE ET DU MONDE

Près de 100 affiches (A4) ont été déposées dans des magasins, commerces, supermarchés ; 80 affiches (A3) ont été posées sur des supports aux quatre coins de Beaumont et Clermont, à des endroits stratégiques pour attirer l’œil des passants et plus de 3000 flyers ont été distribués aux amis et sur les marchés environnants.

Une publicité et des efforts bien récompensés, puisque sur ces 4 jours, nous avons dû accueillir près de 250 personnes, toutes aussi enchantées et repartir avec leurs cadeaux de Noël.

Les résultats de cette vente nous comblent, puisque nous avons enregistré plus de 12.000 euros sur ces 4 jours ! Fiers de cet apport que nous transmettons à Lacim pour le budget « fonctionnement « . Nous ne pouvons qu’encourager d’autres groupes à faire de même !

Quant aux groupes de Clermont et Beaumont rendez-vous est déjà pris pour reconduire cette expo/vente en novembre 2022 ».

Consultez notre Infolettre #8

Téléchargez notre infolettre originale en cliquant ici :

Infolettre LACIM n° 8

Février 2022

Quelques brèves

LOCATION d’expositions sur la Solidarité

Après ces deux années entre parenthèses, LACIM souhaite relancer ses actions de sensibilisation à la solidarité auprès du grand public et auprès des jeunes scolarisés, de la primaire au lycée. Petit rappel aux comités qui envisagent d’intervenir dans ce cadre :
6 expositions tous publics sont toujours disponibles à la location, en version complète ou légère, faciles à installer dans toutes structures et espaces d’exposition : 3 expositions thématiques sur l’Inde et le Sahel, 1 expo photos, 1 expo artistique et 1 sur LACIM partenaire des ODD (Objectifs de Développement Durable).
Pour vous aider à choisir et pour tout renseignement pratique, n’hésitez pas à consulter notre site https://www.lacim.fr/ – rubrique « Publications-Médias / Expositions.

 

AFRIQUE

LACIM est encore bien présente sur le continent africain avec plus de 85 jumelages, répartis entre le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Bénin.

Les grandes turbulences géo-politiques qui secouent cette région d’Afrique nous conduisent bien sûr à nous interroger sur l’avenir de ces jumelages, tant les conditions de suivi et d’accompagnement sont impactées par ces situations extrêmement tendues. Néanmoins, LACIM entend continuer, autant que possible, à être solidaire des populations. Les chargés de mission restent en étroite relation avec les permanents et quand toutes les conditions sécuritaires sont réunies, partent encore sur place…Coup de chapeau pour leur engagement !

 

CLAIRE B. remplacera CLAIRE J. !

Claire Jacquetton, secrétaire de LACIM, partira fin mars à la retraite après 40 années passées à mettre ses compétences, sa gentillesse et sa patience au service des projets et des adhérents de LACIM ;
Un grand merci à elle pour tout cela.
Et bienvenue à Claire Ballandras qui depuis début janvier se forme auprès d’elle pour découvrir toutes les facettes du poste…27 ans, avec déjà plusieurs expériences professionnelles, et prête à tous les challenges !

 

INVITES

Pour notre Assemblée Générale qui se déroulera à Vénarey les Laumes (Côte-d’Or) les 21 et 22 mai prochains, le Conseil d’Administration a invité :
– Halidou KANE, représentant l’ONG locale KAAB NOOGO, du BURKINA FASO, et
– Mizanur KHAN, représentant l’ONG locale PEP, du BANGLADESH.

Tout laisse espérer aujourd’hui que cette Assemblée Générale pourra se dérouler normalement et que nos deux invités ne rencontreront pas de problèmes pour répondre favorablement à l’invitation. Merci donc aux groupes de Lacim de prévoir un accueil à nos deux partenaires durant leur séjour.

 

MADAGASCAR
Images de désolation après le passage du cyclone Batsirai, avec près d’une centaine de morts et plus de 110 000 sinistrés, des zones entièrement dévastées…un bilan qui laisse craindre l’aggravation de la crise humanitaire dans ce pays.
LACIM n’a pas pour vocation de s’engager dans des secours d’urgence. Nous attendons maintenant avis et conseils de Michel Naets de l’association Razanamanga pour décider d’une aide ciblée pour aider à la reconstruction.

ZOOM sur l’action de LACIM au BANGLADESH

Le Bangladesh où LACIM intervient depuis bientôt 30 ans est un petit pays de moins de 150 000 km2 pour une population de 163 millions d’habitants soit 1 100 habitants au km2.

Pour comparaison : France hors Dom/Tom – 543 000 km2 – 67 millions d’habitants soit 119 habitants/km2 –

Ce petit territoire, créé en 1947 est devenu le Bangladesh en 1971. Cerné par l’Inde, il est très proche de la Chine, juste au-delà du Népal et du Bhoutan.

Il recueille une grande partie des eaux de l’Himalaya (Gange et Brahmapoutre) qui se jettent dans le golfe du Bengale.

Cette profusion hydrique est à la fois un bienfait et une malédiction : le pays profite de toutes les alluvions fertiles mais en contrepartie les terres agricoles et les villages disparaissent régulièrement du fait des inondations dues à la mousson. Dans les villages, toutes les maisons sont, en général, surélevées sur des buttes afin de laisser s’écouler l’eau lors de la mousson. Très rapprochées, en cas d’incendie, c’est tout un îlot qui brûle.

LACIM – 11 comités accompagnant 13 jumelages – intervient dans le secteur de Chandpur au sud-est de la capitale Dhaka en partenariat avec PEP (Poverty Eradication Program). Cette ONG travaille avec des partenaires internationaux, américains et européens.

Les travailleurs sociaux de PEP qui connaissent les villages, classent leurs habitants en 5 niveaux de pauvreté de moins 5 à 0. Ce sont essentiellement les niveaux moins 5 et moins 4 qui sont destinataires de l’aide.

A la différence de la plupart des jumelages de LACIM dans les autres pays, nous apportons au Bangladesh une aide personnalisée aux familles les plus nécessiteuses plutôt qu’un programme par village.

Même si cela peut sembler être de la simple charité, ce type d’aide vise à permettre aux familles de reprendre conscience de leur dignité et d’aller vers plus d’autonomie.

L’aide est variée :

– Nombreuses remises de couvertures et de moustiquaires, indispensables en raison du climat très humide.
– Location de rickshaws
– Création de quelques activités artisanales, génératrices de revenus (vannerie, couture…)
– Soutien de trois petites écoles pré-primaires

Nous accompagnons également les familles dans le domaine agricole par :

– la remise de semences pour les minuscules jardins familiaux cultivés autour des maisons,
– l’achat de chèvres et de vaches,
– la location de petits terrains agricoles à usage familial


La pandémie de COVID19 s’est facilement répandue dès le début puisque les travailleurs des villes ont été priés de retourner dans leurs villages (en bus bondés) et rappelés peu après sous menace d’être licenciés. Comme partout les différentes vagues se sont succédé. Du fait de l’importante promiscuité une partie importante de la population a été touchée et n’a pu être soignée correctement. Elle semble toutefois être dans une certaine forme de fatalité.

Même très démunis, l’accueil des villageois Bangladais lors des missions de LACIM a été très chaleureux.

Nous espérons que certains d’entre nous pourront dans un proche avenir se rendre sur place pour mesurer l’évolution de la situation et maintenir notre lien avec eux.


Téléchargez notre infolettre originale en cliquant ici :

Infolettre LACIM n° 8

Février 2022